Lanaudière, le 15 avril 2019 – La MRC de Matawinie est heureuse d’annoncer le lancement de l’appel de projets 2019-2020 du Programme d’aménagement durable des forêts (PADF).

Ce Programme permet de financer certaines interventions liées à la mise en valeur des forêts et s’applique aux territoires des six MRC de la région de Lanaudière. L’aide financière accordée peut, selon le cas, atteindre un maximum de 75 % des dépenses admissibles.

Les personnes et organismes admissibles sont les suivants :

  • Municipalité régionale de comté (MRC);
  • Municipalité locale;
  • Communauté autochtone;
  • Organisme à but non lucratif;
  • Organisme à but lucratif;
  • Agence régionale de mise en valeur des forêts privées;
  • Personne ou organisme signataire d’une entente de délégation de gestion.

Pour être admissibles, les projets devront être réalisés d’ici le 31 mars 2020 et faire partie de l’une des catégories suivantes :

  • Travaux d’aménagement sur les territoires forestiers résiduels;
  • Travaux d’aménagement forestier sur les terres privées;
  • Amélioration et réfection de chemins multiusages;
  • Activités visant à favoriser l’aménagement forestier et la mise en valeur de la ressource forestière;
  • Acquisition de connaissances et documentation d’enjeux liés aux préoccupations de la Table de gestion intégrée des ressources et du territoire (GIRT).

Une séance d’information aura lieu le mardi 30 avril 2019, de 13 h 30 à 16 h, dans la salle du Conseil de la MRC de Matawinie, 3184, 1re Avenue, à Rawdon.

Les projets doivent être envoyés à la MRC de Matawinie avant le 31 mai 2019, 15 h. Le sceau postal faisant foi de la date de dépôt.

Adresse postale : Programme d’aménagement durable des forêts
MRC de Matawinie, 3184, 1re Avenue, Rawdon (Québec) J0K 1S0
Courriel : clavallee@matawinie.org

Les formulaires ainsi que les détails du Programme sont disponibles à l’adresse suivante : www.foretlanaudiere.org, dans la section « Financement ».

Une présentation des MRC de Joliette et de Matawinie

Joliette, le 11 avril 2019 – Le 4 avril dernier avait lieu la présentation du deuxième Forum de gestion des matières résiduelles (GMR) au club de golf Montcalm, à Saint-Liguori. Cette année, la MRC de Matawinie avait invité la MRC de Joliette à participer à l’organisation de ce deuxième forum. Ce forum, spécialement conçu pour le milieu municipal lanaudois, plus particulièrement pour les professionnels en GMR et en environnement, a su attirer près de 80 participants provenant de partout dans Lanaudière, autant du sud que du nord.

Au programme, cinq conférences en lien avec la gestion des matières résiduelles (GMR) et l’environnement. Il a été question d’optimisation du financement gouvernemental, d’amélioration d’appels d’offres, de programme de vidange des installations septiques, d’économie circulaire et d’amélioration de la GMR selon les clientèles, notamment par l’utilisation de conteneurs semi-enfouis. Les participants ont également eu la chance d’interagir au moyen de télévoteurs lors d’un jeu-questionnaire testant leurs connaissances en GMR.

« L’objectif de ce forum était de pouvoir aider les élus et le personnel municipal à mieux comprendre les différents aspects entourant la gestion des matières résiduelles tout en permettant aux professionnels du milieu de découvrir d’autres façons de faire et de mettre à jour certaines connaissances. » explique Mme Audrey Boisjoly, mairesse de Saint-Félix-de-Valois.
Le succès de ce deuxième forum permet aux organisateurs de déjà penser au troisième. « Nous sommes fiers du travail que nous avons accompli cette année et de penser que 2020 est déjà attendu par nos pairs et les élus nous motive plus que jamais à préparer le troisième forum! » concluent Mme Nadia Maheu et M. Mario Laquerre, respectivement conseillère GMR pour la MRC de Matawinie et coordonnateur GMR à la MRC de Joliette.

Pour l’organisation, il était important que l’événement soit écoresponsable. Le covoiturage était encouragé (un tirage de prix de présence était spécialement réservé aux utilisateurs de cette solution), l’usage du papier a été réduit au maximum et l’utilisation de vaisselle réutilisable ainsi que le tri des résidus à la source étaient mis de l’avant tout au long de la journée. De plus, afin d’éviter le suremballage et d’encourager des habitudes de vie écoresponsables, les cadeaux des conférenciers ont été conçus avec des produits écologiques et biodégradables achetés en vrac chez des commerçants locaux. Finalement, l’achat d’arbres compensera les gaz à effet serre (GES) émis par la tenue de l’événement.

 

Photos :
1) Les participants à l’écoute de Mme Véronique Morin, conseillère en développement durable chez Lanaudière Économique.
2) Les organisateurs du 2e Forum GMR : Mmes Nadia Maheu, conseillère en GMR à la MRC de Matawinie, Catherine Lavallée, responsable des événements du Service d’aménagement à la MRC de Matawinie, Édith Gravel, directrice du Service d’aménagement à la MRC de Matawinie et M. Mario Laquerre, coordonnateur GMR à la MRC de Joliette.
3) Les conférenciers lors du 2e Forum GMR : Mme Nadia Maheu, MRC de Matawinie, Mme Virginie Roger, MRC des Pays-d’en-Haut, M. Mathieu Guillemette, Éco Entreprise Québec, Mme Véronique Morin, Lanaudière Économique, M. Guy Fradette, MRC de D’Autray et M. Mario Laquerre, MRC de Joliette.

Plan de développement de la zone agricole

JOLIETTE, le 29 mars 2019 – La MRC de Joliette vient de terminer trois soirées de consultation spécialement réservées aux agricultrices, agriculteurs et entreprises agricoles de son territoire. Ces soirées ont été tenues dans le cadre de l’élaboration du plan de développement de la zone agricole (PDZA) de la MRC de Joliette. En tout une cinquantaine de personnes se sont déplacées les mardis 5, 19 et 26 mars à Sainte-Mélanie, Saint-Paul et Saint-Thomas. Les participants provenaient de partout sur le territoire de la MRC. Leur type de productions agricoles était diversifié : location de terre, culture maraichère, production animalière, etc.

« Le but premier de l’exercice était d’avoir le pouls du milieu. Nous voulions connaître leurs principales préoccupations concernant la pratique de l’agriculture dans la MRC de Joliette, les freins et les avantages de cette pratique ainsi que nous inspirer de leurs bons coups. » explique Mme Françoise Boudrias, présidente du comité de travail du PDZA et mairesse de Sainte-Mélanie.

Les soirées se voulaient centrées sur la discussion. Après une courte présentation faisant état du portrait actuel de l’agriculture dans la MRC de Joliette, les participants étaient divisés en petits groupes de discussion où trois thématiques étaient mises de l’avant : l’aspect humain, l’aspect environnemental et l’aspect économique.

Toutes les idées et les commentaires récoltés durant ces soirées seront rendus publics prochainement sur le site Internet de la MRC de Joliette. Le comité de travail utilisera ces données pour ajuster le portrait agricole de la MRC et établir un diagnostic sur le milieu.

Comme un PDZA est issu d’un travail de concertation, le comité souhaite encore consulter différents acteurs du milieu. La prochaine étape sera d’aller à la rencontre des jeunes afin de connaître leurs rêves et leurs attentes face au développement de l’agriculture dans la région. Pour se faire, le comité tiendra une activité de consultation des étudiants en technique de gestion des entreprises agricoles du Cégep de Joliette le 11 avril prochain.

L’élaboration du PDZA de la MRC de Joliette s’effectue en collaboration avec divers acteurs du milieu, notamment, l’Union des producteurs agricoles (UPA) et le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), qui participe financièrement au projet. Le travail du comité a débuté il y a près d’un an et se poursuivra tout au long de 2019. Le document final devrait être rendu public à la fin 2019.

Un record du nombre de jours d’ouverture

JOLIETTE, le 14 janvier 2019 – La saison 2019 aura été plus qu’exceptionnelle pour la patinoire sur la rivière L’Assomption. Les 50 jours d’ouverture accumulés cet hiver ont eu raison du record des six dernières années. En effet, la marque à battre datait de 2014 avec 47 jours. Après la saison 2018 qui avait été la pire avec seulement 10 jours d’ouverture, une saison aussi longue a su faire plaisir à tous les amateurs de patin à glace et de marche hivernale.

La patinoire a ouvert le 14 janvier dernier, avec près d’un mois d’avance sur les deux dernières années. Le conseil des maires de la MRC avait souhaité maintenir accessible la patinoire jusqu’à la fin de la semaine de relâche, ce que Dame Nature a permis de réaliser; la patinoire a fermé le dimanche 10 mars, soit après environ deux mois d’opération. « La sécurité de tous demeure la priorité de la MRC et c’est pourquoi nous ne tardons jamais à prendre la décision de mettre fin à la saison. Nous ne voudrions pas d’un malencontreux accident. » explique M. Alain Bellemare, préfet de la MRC de Joliette.

La saison 2019 a donc pu offrir aux visiteurs approximativement 9 km de couloirs glacés et de sentiers pour la marche hivernale. Un autre sommet atteint puisqu’au cours des dernières années, les conditions météorologiques, l’épaisseur et la qualité de la glace n’avaient pas fait en sorte de rendre la surface suffisamment sécuritaire pour permettre une telle ouverture. À ces 9 km s’ajoutait la nouveauté de 2019, un sentier multifonctionnel de 2 km pour la raquette, le ski de fond et la marche. Cette nouveauté a été rendue possible grâce à la collaboration des dix villes et municipalités de la MRC. Ces dernières voient et croient au potentiel économique et touristique des installations et des activités entourant la patinoire sur la rivière L’Assomption, c’est pourquoi la patinoire revient année après année.

Le travail d’entretien

La MRC avait confié une nouvelle fois le mandat de la préparation et de l’entretien de la surface de la rivière à l’entreprise Nordikeau. L’équipe composée de 11 membres a travaillé d’arrachepied dès la fin décembre, au moment où Hydro Météo avait donné son aval concernant la sécurité pour permettre l’ouverture hâtive de la patinoire.

Concernant l’entretien de la glace et des sentiers, on calcule en moyenne 12 heures de travail par jour, accompli par une équipe de quatre personnes, auxquelles s’ajoutent environ quatre arrosages de nuit par semaine. Cette mobilisation aura valu la peine puisque tous les commentaires reçus de la part des usagers de la patinoire étaient très positifs. En voici quelques-uns :

  • Mme Josée Matte : « Merci pour cette belle saison. Vous avez fait des miracles d’entretien à quelques reprises ce qui nous a permis d’en profiter jusqu’à la fin. »
  • Normand Ricard : « Une saison exceptionnelle, merci aux différents responsables pour la qualité de l’entretien! »
  • Mme Alex Julie Fafard : « … la plus belle année depuis longtemps. Merci de travailler si fort pour nous offrir cette chance inouïe de patiner sur la rivière. »

Au cours des prochains jours, l’équipe d’Hydro Météo travaillera à affaiblir le couvert de glace pour la crue printanière afin d’éviter les embâcles et les inondations qui pourraient survenir au printemps.

La patinoire sur la rivière L’Assomption en bref

  • Nombre de jours d’ouverture :
    • 2014 : 47 jours
    • 2015 : 45 jours
    • 2016 : 28 jours
    • 2017 : 17 jours
    • 2018 : 10 jours
    • 2019 : 50 jours

Un 37e Festi-Glace réussi!

MRC de Joliette, le 28 février 2019 – Le 37e Festi-Glace de la MRC de Joliette s’est terminé le dimanche 17 février dernier. L’équipe de travail, composée des dix villes et municipalités de la MRC, derrière la réalisation de cet événement reconnu dans la région dépose aujourd’hui le bilan de ses activités : le Festi-Glace 2019 a été une grande réussite grâce, entre autres, à la collaboration de Dame Nature.

La météo est toujours un facteur important dans la réussite d’un événement extérieur, ce qui est d’autant plus vrai en hiver. Celle-ci a aidé le Festi-Glace 2019, puisque la température n’a pas été trop froide et le soleil a rayonné durant les fins de semaine d’activités. Lors de la soirée d’ouverture, les grands vents ont causé quelques maux de tête aux organisateurs concernant la tenue des feux d’artifice tant attendus, mais tout s’est finalement bien déroulé.

Bien qu’il soit difficile de déterminer le nombre de festivaliers ayant participé à l’une ou l’autre des journées d’activité, le président de l’organisation, M. Pascal Tremblay, évalue qu’il y aurait eu environ 60 000 personnes durant les deux fins de semaine de festivités. « Pour nous, l’important c’est que les gens occupaient tous les espaces que nous avions pensés et aménagés pour eux. L’ensemble des installations et des activités étaient remplis à leur pleine capacité. Toutes les personnes que j’ai croisées avaient du plaisir et un grand sourire, ça n’a pas de prix! » ajoute-t-il.

Le comité organisateur est particulièrement fier du déroulement des activités prévues pour toute la famille. La bataille de boules de neige Yukigassen a été très appréciée et beaucoup de familles ont découvert ce nouveau sport hivernal. Les mascottes des Pyjamasques et des Minions ont fait plaisir aux enfants présents tout comme la glissade de glace. Il ne faudrait pas oublier les sculptures de neige des Crazy Quebecers et les animations musicales qui ont agrémentées les visites de tous les festivaliers.

La 37e édition du Festi-Glace est donc, sans aucun doute, une réussite pour le comité organisateur. Le comité tient d’ailleurs à remercier une nouvelle fois ses partenaires pour tout le soutien, financier et matériel, qu’ils ont offert durant l’événement : la Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière, présentateur officiel (qui sera aussi de la partie en 2020), Tim Hortons, Chez Henri, ÉconoMax, Patrick Morin, IGA Extra Crevier, Hôpital vétérinaire de la Laurentie, Dépotium Mini Entrepôt, Lou-Tec, Lapointe Sports Joliette, Benny & Co, la Chambre de commerce du Grand Joliette, Québec Son Énergie, Cardio Plein Air, M103,5 FM et L’Action. Sans tous ces partenaires, l’événement ne serait certainement pas le même.

Le Festi-Glace de la MRC de Joliette a pour mandat d’animer et de mettre en valeur la patinoire de la rivière L’Assomption. Cette année, les conditions météorologiques ont permis à la MRC d’autoriser l’accès à la patinoire près de cinq semaines plus tôt que la moyenne des dernières années et la période d’ouverture se prolonge toujours! Tous les détails sur l’état de la glace sont disponibles au www.festiglace.ca.

Le vendredi 22 février dernier, la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Mme Andrée Laforest, a rencontré les élus de Lanaudière pour discuter de leurs réalités et de leurs préoccupations.

Voici deux articles sur le sujet :

http://lanauweb.info/nord/index.php/actualite/5766-la-ministre-des-affaires-municipales-et-de-l-habitation-a-la-rencontre-des-elus-municipaux.html

https://www.lejournaldejoliette.ca/actualites/societe/356492/a-lecoute-des-regions-avec-la-ministre-des-affaires-municipales-et-de-lhabitation

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, a poursuivi sa tournée du Québec, réalisée dans le cadre de la Grande corvée, en faisant un arrêt dans Lanaudière pour y rencontrer des partenaires et intervenants du marché du travail.

La préfète suppléante et mairesse de Notre-Dame-de-Lourdes, Mme Céline Geoffroy ainsi que la directrice générale de la MRC, Mme Marie-Josée Casaubon y étaient. Voici la suite du communiqué concernant cette visite.

Tournée québécoise En action pour la main d’oeuvre

Le ministre Jean-Boulet rencontre les partenaires du marché du travail de Lanaudière

Cette tournée vise à mobiliser ceux-ci pour contrer les problématiques régionales liées à la rareté de la main-d’oeuvre. Lors des échanges, le ministre Jean Boulet a dévoilé un portrait exhaustif du marché du travail dans Lanaudière. Ce document d’information permet notamment de renseigner les acteurs du milieu, leur permettant ainsi d’obtenir un état de la situation pour cette région.

Pendant ce deuxième arrêt de sa tournée québécoise, M. Boulet a fait connaître le bilan de la Grande corvée, qui vise à joindre, à écouter et à outiller les entreprises qui vivent des difficultés de recrutement. Cette action se déroule en continu et s’inscrit désormais comme une nouvelle façon de communiquer et d’échanger avec les entreprises du Québec. En ce moment, près de 1 290 entreprises ont été appelées à travers le Québec. Pour Lanaudière, en moins de trois semaines, le personnel du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) a contacté 84 entreprises et il a pu échanger avec 56 d’entre elles au sujet de leurs besoins de main-d‘oeuvre. Des conseillers aux entreprises rencontreront plusieurs de ces entreprises. Ces activités s’ajoutent aux interventions déjà en cours dans les entreprises de la région.

Soutien en matière de gestion des ressources humaines

Le ministre a profité de son passage pour visiter les locaux de Dévolutions, une entreprise que le MTESS accompagne dans ses projets de croissance par l’intermédiaire de la mesure Concertation pour l’emploi.

Citation :
« Les entreprises de Lanaudière et de partout au Québec pourront compter sur notre gouvernement pour les appuyer face aux défis liés à la rareté de la main-d’oeuvre. Je vais profiter de ma tournée québécoise pour prendre connaissance des besoins exprimés tout en agissant concrètement pour appuyer les projets porteurs pour notre économie. Je suis d’ailleurs très heureux que nous soutenions Dévolutions, qui applique des pratiques novatrices en matière de gestion et de rétention de la main-d’oeuvre, ce qui permet d’avoir de bons emplois à l’extérieur des grands centres urbains. »
Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

Faits saillants :

Rappelons que M. Boulet a fait savoir que l’intervention du Ministère en ce qui concerne la main-d’oeuvre se déploie sur quatre fronts, soit :

  • Intégrer le plus grand nombre de personnes au marché du travail, entre autres les personnes handicapées, les travailleurs expérimentés, les Autochtones et les immigrants.
  • Adapter la main-d’oeuvre actuelle pour soutenir les travailleurs afin d’actualiser leurs compétences pour répondre aux transformations de l’économie en leur offrant de la formation continue.
  • Préparer la future main-d’oeuvre en offrant des formations adaptées à l’évolution des besoins du marché et en orientant les jeunes vers ces domaines.
  • Accroître la productivité des entreprises en les accompagnant dans la mise en place de solutions pour compenser la rareté de la main-d’oeuvre, soit par la réorganisation du travail, l’acquisition d’équipement, la numérisation, la robotisation, les technologies de l’information, la recherche et le développement.

La Grande corvée, réalisée par près de 200 conseillers du MTESS, a été annoncée le 17 janvier dernier.

Les entreprises qui souhaitent obtenir de l’information peuvent en tout temps joindre un conseiller aux entreprises du Ministère au bureau de Services Québec ou au centre local d’emploi le plus près.

JOLIETTE, le 13 février 2019 – Depuis près de 15 ans, la persévérance scolaire et la réussite éducative occupent une place centrale parmi les enjeux qui animent les élus municipaux de la MRC de Joliette. Leurs actions, combinées à celles des autres acteurs du milieu, ont mené à une augmentation marquée du taux de diplomation et de qualification des garçons du secondaire dans la MRC de Joliette, qui est passé de 56,4 % en 2006 à 66,7 % en 2015. Afin de réitérer son engagement en ce sens, la MRC a procédé, le 12 février dernier, dans le cadre de la 11e édition des Journées de la persévérance scolaire, à un lever du drapeau symbolique en appui à la population étudiante de la région.

Lors de cet événement, le Comité régional pour la valorisation de l’éducation (CREVALE) a profité de l’occasion pour remettre des certificats « Première de classe en persévérance scolaire » aux villes et municipalités participantes. Cette année, les 10 municipalités et villes de la MRC de Joliette se sont engagées activement et ont reçu le titre de « Première de classe » en posant des gestes concrets en appui aux jeunes de la région. Il s’agit de :

Les municipalités de Crabtree, Notre-Dame-de-Lourdes, Saint-Ambroise-de-Kildare, Saint Charles Borromée, Sainte-Mélanie, Saint Paul, Saint Thomas, Village Saint-Pierre et les villes de Joliette et de Notre-Dame-des-Prairies.

« Cet engagement des municipalités de la MRC de Joliette démontre clairement que les élus de la région de Lanaudière sont sensibles et hautement mobilisés à l’égard de la persévérance scolaire et de la réussite éducative. Nous sommes très fiers de constater l’ampleur sans cesse grandissante que prend la concertation du monde municipal autour des Journées de la persévérance scolaire », mentionne monsieur Richard Desjardins, président du conseil d’administration du CREVALE.

Nos gestes, un + pour la réussite des jeunes Lanaudois

« En proposant et en rendant accessible à leurs citoyens la réalisation de quelques petits gestes simples et à la portée de tous, nous sommes très heureux de constater que les villes et municipalités de notre territoire ont obtenu le titre de « Première de classe en persévérance scolaire » car elles contribuent activement à la réussite éducative des jeunes et des adultes qui fréquentent un établissement d’enseignement », a souligné monsieur Alain Bellemare, préfet de la MRC de Joliette.

Cette année encore, les villes et municipalités de la MRC de Jolie

tte ont joint leurs voix à celle du CREVALE et ont déployé leurs forces respectives afin de mobiliser la communauté autour de la persévérance scolaire. Plusieurs actions concertées ont été réalisées en ce sens, dont :

• L’adoption de résolutions par les conseils municipaux afin d’appuyer la persévérance scolaire et la réussite éducative;
• La diffusion de messages d’encouragement à l’égard des étudiants sur les panneaux d’affichage;
• La distribution d’outils et de rubans de la persévérance scolaire aux parents fréquentant les bibliothèques municipales;
• Et bien d’autres encore.

Organisation des Journées de la persévérance scolaire

La région de Lanaudière est un modèle de mobilisation et de concertation à l’égard des Journées de la persévérance scolaire, et ce, depuis maintenant 11 ans. Acteur central de ce rayonnement, le CREVALE souhaite remercier toutes les institutions participantes, notamment les écoles, organisations et municipalités lanaudoises. Il remercie également le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, les caisses Desjardins de Lanaudière, Bridgestone Canada inc. – Usine de Joliette ainsi que les députés de la CAQ et du Parti Québécois de la région pour leur soutien financier aux JPS 2019. De plus, l’organisme adresse ses sincères remerciements aux médias régionaux qui, année après année, permettent de rallier la population à cette cause qui lui tient à cœur.

Qu’est-ce que le Comité régional pour la valorisation de l’éducation?
Né d’une volonté collective des milieux municipal, scolaire, communautaire, des affaires et de la santé, le Comité régional pour la valorisation de l’éducation (CREVALE) contribue, depuis près de 15 ans, à la prise de conscience que la persévérance scolaire est un enjeu collectif. Il s’implique dans les communautés locales et dans de nombreux projets visant la réussite éducative du plus grand nombre de Lanaudois.

Le CREVALE remercie le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, les organisations signataires de l’Entente de partenariat portant sur la persévérance scolaire et la réussite éducative dans la région de Lanaudière 2014-2019 (Éducation Lanaudière, les commissions scolaires des Affluents, des Samares et Sir Wilfrid-Laurier, le Cégep régional de Lanaudière et le Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière) ainsi que la Table des préfets de Lanaudière et Bridgestone Canada – Usine de Joliette pour leur contribution à la réalisation de sa mission.

Nouvelle directrice générale et secrétaire-trésorière

JOLIETTE, le 6 février 2019 – La nouvelle directrice générale et secrétaire-trésorière, madame Marie-Josée Casaubon entrera officiellement en poste le 11 février prochain. Native de la région, Mme Casaubon possède une expérience de plus de vingt ans au sein d’organismes municipaux et a travaillé successivement dans trois MRC, dont la MRC de Joliette.

Possédant une formation universitaire en urbanisme, Mme Casaubon a occupé des postes de responsable de l’aménagement du territoire dans des MRC, de gestionnaire à la Division planification de la Société de transport de l’Outaouais et de gestionnaire au sein de la Division expertise conseil du Service de l’urbanisme et du développement durable à la Ville de Gatineau.

Monsieur Alain Bellemare, préfet de la MRC de Joliette, se dit heureux et satisfait du choix du comité de sélection : « Nous avons pris le temps qu’il fallait pour nous assurer de trouver la bonne personne pour occuper ce poste. Je suis certain que Mme Casaubon saura être la leader dont la MRC a besoin pour faire bouger et avancer les différents dossiers en cours. »

Mme Casaubon entend assurer la continuité des nombreux dossiers en cours à la MRC de Joliette tout en encourageant l’équipe en place à développer leur expertise. Elle souhaite travailler en étroite collaboration avec les partenaires du milieu et assumer un leadership auprès du conseil des maires pour la réalisation de projets concrets au bénéfice de la communauté.

Parmi ses principales réalisations sur le plan régional, notons l’élaboration du schéma d’aménagement et de développement de la MRC d’Argenteuil ainsi qu’une collaboration à la mise sur pied du Bureau de cinéma et de télévision. Dans les dernières années, pour le compte de la Société de Transport de l’Outaouais, Mme Casaubon a collaboré à la révision du schéma d’aménagement de la ville de Gatineau pour la planification du transport collectif et participé au mandat d’étude du corridor de l’ouest. À titre de gestionnaire au Service de l’urbanisme et du développement durable de la Ville de Gatineau, Mme Casaubon a coordonné les travaux associés aux nombreuses modifications des outils d’urbanisme, collaboré à l’élaboration du plan d’action sur l’agriculture urbaine, à la stratégie de développement des parcs d’affaires et à l’élaboration du Plan de développement du territoire agricole.

La MRC de Joliette recrute!

Consultez la section offres d’emploi!

Actuellement, différents postes sont à combler au sein de la Brigade verte : Agent(e)s de sensibilisation environnementale et chef de la patrouille verte.