Gestion des matières résiduelles : recyclage des boîtes de carton

JOLIETTE, le 20 juin 2019 – La MRC de Joliette, les Villes de Joliette et de Notre-Dame-des-Prairies ainsi que les Municipalités de Crabtree et de Saint-Charles-Borromée annoncent le retour des conteneurs à carton pour la période des déménagements. À partir du 20 juin, les personnes ayant un surplus de boîtes de carton à mettre au recyclage pourront utiliser ces conteneurs gratuitement. Ceux-ci seront accessibles jusqu’au 1er août. Une solution qui a fait ses preuves au cours des deux dernières années pour encourager les citoyens et citoyennes à recycler cette matière.

Voici où retrouver les conteneurs :

Notre-Dame-des-Prairies : Garage municipal (33, rang Ste-Julie)

Joliette : Derrière le centre récréatif Marcel-Bonin (265, rue Lajoie Sud), Église Christ-Roi (330, rue Papineau) et Église Sainte-Thérèse (740, rue Saint-Thomas)

Saint-Charles-Borromée : Garage municipal (570, rue de la Visitation), Centrale d’eau potable Robert-Boucher (1020, rue de la Visitation) et Centre communautaire Alain-Pagé (10, rue Pierre-de-Coubertin)

Crabtree : Garage municipal (111, 4e Avenue)

Il est fortement recommandé de déplier les boîtes à recycler ou de les aplatir; il sera plus facile de les déposer dans le conteneur. Ces conteneurs sont uniquement destinés à recevoir du carton qui sera par la suite recyclé; en aucun cas il ne faut y mettre d’autres matières. Il est conseillé de se départir de ses déchets avant d’arriver sur les lieux. D’ailleurs, les différents règlements municipaux prévoient des mesures pour tout contrevenant laissant des déchets sur place.

C’est la troisième année que la MRC de Joliette et les Municipalités participantes offrent ce service.

Une entente de trois ans

JOLIETTE, le 12 juin 2019 – La MRC de Joliette et le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière sont heureux de renouveler l’entente de service pour le service d’infirmière en milieu rural. La nouvelle entente, d’une durée de trois ans, permettra aux personnes âgées de 55 ans et plus des sept municipalités rurales de la MRC de Joliette, soit Village Saint-Pierre, Crabtree, Saint-Paul, Saint-Thomas, Notre-Dame-de-Lourdes, Sainte-Mélanie et Saint-Ambroise-de-Kildare, de bénéficier d’un service de proximité en santé.

Le service d’infirmière en milieu rural permet aux personnes âgées de 55 ans et plus, résidant dans les municipalités participantes, de prendre rendez-vous pour obtenir des services et des soins de santé gratuitement. Il est possible, entre autres, d’obtenir des suivis et enseignements sur le diabète, l’hypertension, d’avoir des traitements pour des blessures mineures (plaies, brûlures, coupures), de recevoir des injections de médicaments ainsi qu’avoir accès à un service de prélèvements. En cas de besoins de soins plus importants, l’infirmière recommandera les usagers à un médecin ou un spécialiste.

Les personnes admissibles peuvent prendre rendez-vous au 450 755-2111, poste 3381. Le détail des horaires et des disponibilités du service est disponible sur le site Internet de la MRC de Joliette au www.mrcjoliette.qc.ca/iemr.

Ce partenariat, qui grandit continuellement, répond aux besoins de soins de proximités essentiels à la clientèle aînée de nos milieux ruraux. « En 2012, cette initiative fut une grande première au Québec, c’est pourquoi il était important pour tous les membres du conseil de la MRC de Joliette de maintenir un tel service dans nos différents milieux. Nous sommes fiers de pouvoir offrir à nos citoyennes et citoyens une solution intéressante en matière de santé qui permet, sans aucun doute, à certaines personnes de rester plus longtemps dans leur milieu de vie. » explique M. Alain Bellemare, préfet de la MRC de Joliette.

« Le renouvellement de cette entente témoigne de la volonté du CISSS de Lanaudière de travailler en partenariat avec la MRC de Joliette afin de poursuivre l’offre de services de proximité auprès de la population, à même leur municipalité. L’infirmière en milieu rural est un bel exemple de collaboration permettant de mieux répondre aux besoins de notre population. » de souligner, M. Daniel Castonguay, président-directeur général du CISSS

La signature de l’entente s’est faite dans les bureaux de la MRC de Joliette en présence de monsieur Éric Salois, président-directeur général adjoint au CISSS de Lanaudière, de M. Alain Bellemare, préfet de la MRC de Joliette, les maires et mairesses des municipalités desservies par l’entente ainsi que de Mme Marie-Josée Casaubon, directrice générale de la MRC de Joliette.

M. Bellemare et M. Salois entourés des maires et des mairesses des municipalités desservies par l’entente : (de gauche à droite) M. François Desrochers, maire de Saint-Ambroise-de-Kildare, M. Marc Corriveau, maire de Saint-Thomas, Mme Céline Geoffroy, mairesse de Notre-Dame-de-Lourdes, Mme Françoise Boudrias, mairesse de Sainte-Mélanie, M. Mario Lasalle, maire de Crabtree et M. Roland Charest, maire de Village Saint-Pierre.

Un événement de sensibilisation

JOLIETTE, le 10 juin 2019 – La MRC de Joliette lance un événement de sensibilisation sur le mode de vie zéro déchet grâce à l’Espace zéro déchet au centre-ville de Joliette le samedi 6 juillet prochain. L’événement aura lieu à la place Bourget, au nord, en même temps que la vente-trottoir de la Société de développement du centre-ville de Joliette (SDCVJ) et le marché public, de 9 h à 17 h. Une belle occasion de découvrir les commerces locaux prônant ce mode de vie ainsi que d’en apprendre plus sur les différentes solutions pour s’approcher d’une vie zéro déchet.

La MRC de Joliette a réussi à regrouper au même endroit des commerces et des entreprises de son territoire faisant la promotion du zéro déchet. À ceux-ci se joindront des organismes et d’autres entreprises offrant des solutions pour aider les familles et les individus à diminuer leur empreinte écologique.

De plus, trois conférences thématiques seront présentées gratuitement au public au cours de la journée : « Initiation au mode de vie zéro déchet » par Cindy Trottier du Circuit Zéro Déchet, « Réduire ses déchets » par le Conseil régional de l’environnement de Lanaudière (CREL) et « Pourquoi opter pour le zéro déchet? » par Mario Laquerre, coordonnateur à la gestion des matières résiduelles à la MRC de Joliette.

Les plus jeunes ne seront pas oubliés : des animations pour toute la famille seront présentées durant la journée. On compte sur la présence de Rocky, le chien de la Pat’Patrouille qui adore le recyclage, pour sensibiliser les plus petits et sur un atelier de bricolage spécialement pensé pour les enfants. Sans oublier la présence des jeux gonflables et des animations offerts par la SDCVJ.

L’invitation pour visiter l’Espace zéro déchet est lancé à toute la population de la MRC mais aussi aux amateurs de ce mode de vie à l’extérieur de la région. D’ailleurs, afin d’encourager ces visiteurs à venir découvrir l’Espace, la MRC de Joliette offrira des billets d’autobus pour le circuit #50 Joliette-Montréal, valide uniquement pour le 6 juillet 2019, à toutes les personnes qui en feront la demande par courriel à l’adresse brigadeverte@mrcjoliette.qc.ca.

La programmation complète de l’Espace zéro déchet est disponible et continuellement mise à jour sur le site Internet de la MRC au www.mrcjoliette.qc.ca/espacezerodechet.

Cet événement s’inscrit dans le cadre des différentes actions et interventions que fait la MRC de Joliette sur l’ensemble de son territoire afin de sensibiliser ses citoyennes et citoyens sur une gestion des matières résiduelles saine et respectueuse de l’environnement. La Brigade verte de la MRC sillonnera d’ailleurs le territoire lors d’événements publics au courant de l’été pour sensibiliser et interagir avec la population.

La brigade verte est en poste

JOLIETTE, le 22 mai 2019 – La MRC de Joliette est fière de présenter les membres de sa brigade verte 2019. Les cinq membres de la brigade ont commencé leur mandat de sensibilisation sur les bonnes pratiques d’une gestion saine des matières résiduelles au début du mois de mai. Leur entrée en fonction concordait avec l’instauration de la collecte des matières organiques (les bacs bruns) dans le secteur du centre-ville de Joliette, seul secteur de la MRC de Joliette qui n’était pas encore desservi par cette collecte.

Depuis le 6 mai dernier, les résidents et les commerçants du secteur peuvent participer à la collecte des matières organiques. Dans tous les cas, les membres de la brigade, grâce à du porte-à-porte et des rencontres personnalisées, ont pu établir avec ces citoyens la meilleure façon de participer à cette collecte et répondre à leurs questions.

Les commerçants ne sont pas oubliés

La brigade verte continuera son travail de sensibilisation tout au long de l’été et s’attardera spécialement auprès des commerçants du secteur afin de les inciter à participer à la collecte des matières organiques. Selon Mario Laquerre, coordonnateur à la gestion des matières résiduelles pour la MRC de Joliette, « La fraction organique des matières résiduelles des restaurants peut représenter jusqu’à 68 % des déchets produits. Jumelé à la collecte des matières recyclables, c’est plus de 90 % des matières qui peuvent éviter le centre d’enfouissement grâce à l’effort des restaurateurs. »

Afin d’encourager la clientèle à faire affaire avec les commerçants prenant part à la collecte des matières organiques et ainsi favoriser leur adhésion au service, la MRC de Joliette identifiera chaque commerce participant grâce à un autocollant « Commerce ami du bac brun ». Plus tard, durant l’été, ces commerces seront identifiés et nommés sur le site Internet de la MRC.

Une distribution carboneutre

Tous les équipements sont fournis sur demande et gratuitement par la MRC de Joliette. Pour le secteur du centre-ville, en plus du bac pour le comptoir, des sacs compostables et du gros bac roulant de 240 l (utilisé par les résidences unifamiliales), les citoyens du secteur peuvent demander un plus petit bac, de 45 l, pouvant être lui aussi mis à la rue lors de la collecte. Un équipement pratique pour les personnes habitant, par exemple, dans un logement. D’ailleurs, ces petits bacs sont livrés aux citoyens d’une façon bien originale : le vélo. Cette distribution carboneutre permet ainsi de réduire l’empreinte environnementale de la brigade. La livraison se fait à l’aide d’une remorque spécialement aménagée pour la cause par l’organisme joliettain Bécik Jaune.

La collecte des matières organiques a été instaurée sur l’ensemble du territoire de la MRC de Joliette, à l’exception du centre-ville de Joliette, le 1er avril 2016.

Dans tous les autobus desservant le circuit 50

JOLIETTE, le 9 mai 2019 – La Division transport de la MRC de Joliette permet dorénavant aux passagers à bord de ses autobus effectuant le trajet numéro 50 Joliette-Montréal de naviguer sur Internet durant leur déplacement.

Les passagers n’ont qu’à se connecter au réseau lors de leur embarquement en suivant les indications apparaissant sur leur appareil. En cas de besoin, de l’affichage à l’intérieur de l’autobus donne les informations nécessaires pour réaliser cette connexion.

« Beaucoup de résidents du territoire de la MRC de Joliette travaillent ou étudient à Montréal. Nous croyons sincèrement que l’autobus peut être une solution avantageuse pour ceux-ci autant au niveau financier qu’au niveau de l’organisation de leur temps. » explique M. Alain Bellemare, préfet de la MRC de Joliette. « Tout passe par Internet aujourd’hui! En l’offrant dans nos autobus, nous permettons à nos passagers de pouvoir profiter du temps de leur voyagement pour continuer à vaquer à leurs occupations et peut-être sauver un peu de temps » ajoute-t-il.

Le circuit 50 est emprunté en moyenne par plus de 400 voyageurs par jour pour un total d’environ 12 800 personnes par mois. Il permet de relier Joliette à Montréal en passant par l’autoroute 40. L’horaire actuel offre plus de 60 départs partant soit de Joliette, soit de Montréal. Certains de ces départs passent par Saint-Paul, Crabtree, Sainte-Marie-Salomé, L’Assomption et Repentigny. Les autobus utilisés sont de type « voyageur » et offrent du confort aux passagers en plus d’un accès à une toilette.

L’horaire, la grille tarifaire ainsi que la liste des arrêts sont tous disponibles sur le site Internet www.jembarque.com. Il est également possible d’obtenir de l’information en téléphonant à la ligne Infobus au 450 759-5133.

La Division transport de la MRC de Joliette est responsable des quatre circuits urbains, du transport adapté, du transport collectif en milieu rural pour le territoire de la MRC ainsi que de plusieurs circuits régionaux en partenariat avec d’autres MRC.

En collaboration avec l’organisme Vivre en ville

JOLIETTE, le 29 avril 2019 – La municipalité régionale de comté (MRC) de Joliette est heureuse d’annoncer le début des démarches en vue de l’élaboration d’un plan de mobilité durable. L’objectif de ce plan est de permettre d’assurer les besoins de mobilité de la population à long terme et de voir à optimiser les efforts déjà existants et déployés dans ce sens. En vue de terminer la démarche au plus tard en août 2020, l’organisme Vivre en ville a reçu le mandat d’accompagner la MRC au travers les différentes étapes prévues d’ici à l’adoption du plan final.

La rencontre de démarrage du projet est prévue à la mi-mai et permettra d’établir le calendrier et la liste des étapes à réaliser. Durant cette démarche, la MRC souhaite consulter les usagers, la population et les organismes partenaires du milieu. Il est prévu que le plan de mobilité durable intègre la planification globale du déploiement du réseau de transport collectif et de déplacements actifs sur l’ensemble du territoire de la MRC de Joliette.

Le comité Transport de la MRC souhaite prioritairement évaluer et augmenter la performance de ses circuits urbains puisque ce plan de desserte est à revoir rapidement. « L’idée de mettre sur pied un plan de mobilité durable s’est imposée d’elle-même au comité Transport à la suite des différentes discussions sur le sujet. » explique M. Alain Bellemare, préfet de la MRC de Joliette.

Depuis le 1er juin 2017, la MRC a la responsabilité du service de transport collectif urbain, du transport adapté, du transport collectif en milieu rural et de plusieurs circuits régionaux, dont le circuit #50 Joliette-Montréal.

Lanaudière, le 15 avril 2019 – La MRC de Matawinie est heureuse d’annoncer le lancement de l’appel de projets 2019-2020 du Programme d’aménagement durable des forêts (PADF).

Ce Programme permet de financer certaines interventions liées à la mise en valeur des forêts et s’applique aux territoires des six MRC de la région de Lanaudière. L’aide financière accordée peut, selon le cas, atteindre un maximum de 75 % des dépenses admissibles.

Les personnes et organismes admissibles sont les suivants :

  • Municipalité régionale de comté (MRC);
  • Municipalité locale;
  • Communauté autochtone;
  • Organisme à but non lucratif;
  • Organisme à but lucratif;
  • Agence régionale de mise en valeur des forêts privées;
  • Personne ou organisme signataire d’une entente de délégation de gestion.

Pour être admissibles, les projets devront être réalisés d’ici le 31 mars 2020 et faire partie de l’une des catégories suivantes :

  • Travaux d’aménagement sur les territoires forestiers résiduels;
  • Travaux d’aménagement forestier sur les terres privées;
  • Amélioration et réfection de chemins multiusages;
  • Activités visant à favoriser l’aménagement forestier et la mise en valeur de la ressource forestière;
  • Acquisition de connaissances et documentation d’enjeux liés aux préoccupations de la Table de gestion intégrée des ressources et du territoire (GIRT).

Une séance d’information aura lieu le mardi 30 avril 2019, de 13 h 30 à 16 h, dans la salle du Conseil de la MRC de Matawinie, 3184, 1re Avenue, à Rawdon.

Les projets doivent être envoyés à la MRC de Matawinie avant le 31 mai 2019, 15 h. Le sceau postal faisant foi de la date de dépôt.

Adresse postale : Programme d’aménagement durable des forêts
MRC de Matawinie, 3184, 1re Avenue, Rawdon (Québec) J0K 1S0
Courriel : clavallee@matawinie.org

Les formulaires ainsi que les détails du Programme sont disponibles à l’adresse suivante : www.foretlanaudiere.org, dans la section « Financement ».

Une présentation des MRC de Joliette et de Matawinie

Joliette, le 11 avril 2019 – Le 4 avril dernier avait lieu la présentation du deuxième Forum de gestion des matières résiduelles (GMR) au club de golf Montcalm, à Saint-Liguori. Cette année, la MRC de Matawinie avait invité la MRC de Joliette à participer à l’organisation de ce deuxième forum. Ce forum, spécialement conçu pour le milieu municipal lanaudois, plus particulièrement pour les professionnels en GMR et en environnement, a su attirer près de 80 participants provenant de partout dans Lanaudière, autant du sud que du nord.

Au programme, cinq conférences en lien avec la gestion des matières résiduelles (GMR) et l’environnement. Il a été question d’optimisation du financement gouvernemental, d’amélioration d’appels d’offres, de programme de vidange des installations septiques, d’économie circulaire et d’amélioration de la GMR selon les clientèles, notamment par l’utilisation de conteneurs semi-enfouis. Les participants ont également eu la chance d’interagir au moyen de télévoteurs lors d’un jeu-questionnaire testant leurs connaissances en GMR.

« L’objectif de ce forum était de pouvoir aider les élus et le personnel municipal à mieux comprendre les différents aspects entourant la gestion des matières résiduelles tout en permettant aux professionnels du milieu de découvrir d’autres façons de faire et de mettre à jour certaines connaissances. » explique Mme Audrey Boisjoly, mairesse de Saint-Félix-de-Valois.
Le succès de ce deuxième forum permet aux organisateurs de déjà penser au troisième. « Nous sommes fiers du travail que nous avons accompli cette année et de penser que 2020 est déjà attendu par nos pairs et les élus nous motive plus que jamais à préparer le troisième forum! » concluent Mme Nadia Maheu et M. Mario Laquerre, respectivement conseillère GMR pour la MRC de Matawinie et coordonnateur GMR à la MRC de Joliette.

Pour l’organisation, il était important que l’événement soit écoresponsable. Le covoiturage était encouragé (un tirage de prix de présence était spécialement réservé aux utilisateurs de cette solution), l’usage du papier a été réduit au maximum et l’utilisation de vaisselle réutilisable ainsi que le tri des résidus à la source étaient mis de l’avant tout au long de la journée. De plus, afin d’éviter le suremballage et d’encourager des habitudes de vie écoresponsables, les cadeaux des conférenciers ont été conçus avec des produits écologiques et biodégradables achetés en vrac chez des commerçants locaux. Finalement, l’achat d’arbres compensera les gaz à effet serre (GES) émis par la tenue de l’événement.

 

Photos :
1) Les participants à l’écoute de Mme Véronique Morin, conseillère en développement durable chez Lanaudière Économique.
2) Les organisateurs du 2e Forum GMR : Mmes Nadia Maheu, conseillère en GMR à la MRC de Matawinie, Catherine Lavallée, responsable des événements du Service d’aménagement à la MRC de Matawinie, Édith Gravel, directrice du Service d’aménagement à la MRC de Matawinie et M. Mario Laquerre, coordonnateur GMR à la MRC de Joliette.
3) Les conférenciers lors du 2e Forum GMR : Mme Nadia Maheu, MRC de Matawinie, Mme Virginie Roger, MRC des Pays-d’en-Haut, M. Mathieu Guillemette, Éco Entreprise Québec, Mme Véronique Morin, Lanaudière Économique, M. Guy Fradette, MRC de D’Autray et M. Mario Laquerre, MRC de Joliette.

Plan de développement de la zone agricole

JOLIETTE, le 29 mars 2019 – La MRC de Joliette vient de terminer trois soirées de consultation spécialement réservées aux agricultrices, agriculteurs et entreprises agricoles de son territoire. Ces soirées ont été tenues dans le cadre de l’élaboration du plan de développement de la zone agricole (PDZA) de la MRC de Joliette. En tout une cinquantaine de personnes se sont déplacées les mardis 5, 19 et 26 mars à Sainte-Mélanie, Saint-Paul et Saint-Thomas. Les participants provenaient de partout sur le territoire de la MRC. Leur type de productions agricoles était diversifié : location de terre, culture maraichère, production animalière, etc.

« Le but premier de l’exercice était d’avoir le pouls du milieu. Nous voulions connaître leurs principales préoccupations concernant la pratique de l’agriculture dans la MRC de Joliette, les freins et les avantages de cette pratique ainsi que nous inspirer de leurs bons coups. » explique Mme Françoise Boudrias, présidente du comité de travail du PDZA et mairesse de Sainte-Mélanie.

Les soirées se voulaient centrées sur la discussion. Après une courte présentation faisant état du portrait actuel de l’agriculture dans la MRC de Joliette, les participants étaient divisés en petits groupes de discussion où trois thématiques étaient mises de l’avant : l’aspect humain, l’aspect environnemental et l’aspect économique.

Toutes les idées et les commentaires récoltés durant ces soirées seront rendus publics prochainement sur le site Internet de la MRC de Joliette. Le comité de travail utilisera ces données pour ajuster le portrait agricole de la MRC et établir un diagnostic sur le milieu.

Comme un PDZA est issu d’un travail de concertation, le comité souhaite encore consulter différents acteurs du milieu. La prochaine étape sera d’aller à la rencontre des jeunes afin de connaître leurs rêves et leurs attentes face au développement de l’agriculture dans la région. Pour se faire, le comité tiendra une activité de consultation des étudiants en technique de gestion des entreprises agricoles du Cégep de Joliette le 11 avril prochain.

L’élaboration du PDZA de la MRC de Joliette s’effectue en collaboration avec divers acteurs du milieu, notamment, l’Union des producteurs agricoles (UPA) et le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), qui participe financièrement au projet. Le travail du comité a débuté il y a près d’un an et se poursuivra tout au long de 2019. Le document final devrait être rendu public à la fin 2019.

Un record du nombre de jours d’ouverture

JOLIETTE, le 14 janvier 2019 – La saison 2019 aura été plus qu’exceptionnelle pour la patinoire sur la rivière L’Assomption. Les 50 jours d’ouverture accumulés cet hiver ont eu raison du record des six dernières années. En effet, la marque à battre datait de 2014 avec 47 jours. Après la saison 2018 qui avait été la pire avec seulement 10 jours d’ouverture, une saison aussi longue a su faire plaisir à tous les amateurs de patin à glace et de marche hivernale.

La patinoire a ouvert le 14 janvier dernier, avec près d’un mois d’avance sur les deux dernières années. Le conseil des maires de la MRC avait souhaité maintenir accessible la patinoire jusqu’à la fin de la semaine de relâche, ce que Dame Nature a permis de réaliser; la patinoire a fermé le dimanche 10 mars, soit après environ deux mois d’opération. « La sécurité de tous demeure la priorité de la MRC et c’est pourquoi nous ne tardons jamais à prendre la décision de mettre fin à la saison. Nous ne voudrions pas d’un malencontreux accident. » explique M. Alain Bellemare, préfet de la MRC de Joliette.

La saison 2019 a donc pu offrir aux visiteurs approximativement 9 km de couloirs glacés et de sentiers pour la marche hivernale. Un autre sommet atteint puisqu’au cours des dernières années, les conditions météorologiques, l’épaisseur et la qualité de la glace n’avaient pas fait en sorte de rendre la surface suffisamment sécuritaire pour permettre une telle ouverture. À ces 9 km s’ajoutait la nouveauté de 2019, un sentier multifonctionnel de 2 km pour la raquette, le ski de fond et la marche. Cette nouveauté a été rendue possible grâce à la collaboration des dix villes et municipalités de la MRC. Ces dernières voient et croient au potentiel économique et touristique des installations et des activités entourant la patinoire sur la rivière L’Assomption, c’est pourquoi la patinoire revient année après année.

Le travail d’entretien

La MRC avait confié une nouvelle fois le mandat de la préparation et de l’entretien de la surface de la rivière à l’entreprise Nordikeau. L’équipe composée de 11 membres a travaillé d’arrachepied dès la fin décembre, au moment où Hydro Météo avait donné son aval concernant la sécurité pour permettre l’ouverture hâtive de la patinoire.

Concernant l’entretien de la glace et des sentiers, on calcule en moyenne 12 heures de travail par jour, accompli par une équipe de quatre personnes, auxquelles s’ajoutent environ quatre arrosages de nuit par semaine. Cette mobilisation aura valu la peine puisque tous les commentaires reçus de la part des usagers de la patinoire étaient très positifs. En voici quelques-uns :

  • Mme Josée Matte : « Merci pour cette belle saison. Vous avez fait des miracles d’entretien à quelques reprises ce qui nous a permis d’en profiter jusqu’à la fin. »
  • Normand Ricard : « Une saison exceptionnelle, merci aux différents responsables pour la qualité de l’entretien! »
  • Mme Alex Julie Fafard : « … la plus belle année depuis longtemps. Merci de travailler si fort pour nous offrir cette chance inouïe de patiner sur la rivière. »

Au cours des prochains jours, l’équipe d’Hydro Météo travaillera à affaiblir le couvert de glace pour la crue printanière afin d’éviter les embâcles et les inondations qui pourraient survenir au printemps.

La patinoire sur la rivière L’Assomption en bref

  • Nombre de jours d’ouverture :
    • 2014 : 47 jours
    • 2015 : 45 jours
    • 2016 : 28 jours
    • 2017 : 17 jours
    • 2018 : 10 jours
    • 2019 : 50 jours