Le vieillissement de la population est un enjeu majeur partout au Québec et la MRC de Joliette ne fait pas exception. La MRC regroupait une population de 66 550 habitants en 2016, dont 23 % étaient âgés de 65 ans et plus (soit 15 145 aînés). Cette portion de personnes âgées de 65 ans et plus est appelée à augmenter au cours des années à venir pour atteindre le tiers de la population du territoire en 2036.

La MRC de Joliette a initié en 2019 une démarche de planification régionale en lien avec les enjeux liés au vieillissement de la population de son territoire et qui prend tout son sens dans le contexte actuel. Cette démarche émane d’une volonté de se doter collectivement d’une vision d’ensemble et d’orientations afin de mieux faire face aux défis que la MRC de Joliette et ses partenaires auront à relever dans les prochaines années en regard de la population aînée du territoire.

La santé globale de nos aînés passe par une offre de soins et de services adaptés à leurs besoins afin que soit favoriser le maintien dans leur milieu de vie et ainsi, leur permettre de rester aussi longtemps que possible acteurs de leur propre vie. 

L’habitat est un élément primordial du mieux-être de nos aînés. Peu importe le lieu de résidence, le sentiment d’être « chez soi » est essentiel et se construit grâce aux interactions avec les autres (familles, amis, voisins, etc.) ainsi que par le développement d’environnements de vie accessibles, sécuritaires et adaptés à leurs réalités.

Le transport et la mobilité active sont des besoins élémentaires associés à l’indépendance, à l’autonomie et à la qualité de vie nos aînés. L’accessibilité des transports collectifs et individuels est un enjeu important qui est au cœur des actions de la MRC de Joliette.

Au quotidien, les loisirs contribuent à la qualité de vie de même qu’à la santé physique et mentale des aînés. L’amélioration de l’accès aux infrastructures contribue à maintenir nos aînés actifs sur divers plans et favorise la création d’environnements sociaux. La participation sociale leur permettra de maintenir des liens à travers la vie familiale, l’implication communautaire, culturelle, économique et politique de leur milieu.

L’inclusion sociale et la sécurité dans les espaces publics sont des éléments importants pour augmenter l’appartenance à un groupe, en plus de favoriser l’engagement et la participation citoyenne et économique des aînés dans un environnement sécuritaire.

La communication et l’information représentent la clé de voûte pour répondre aux préoccupations de nos aînés. C’est également un moyen de prédilection pour augmenter le « penser et agir aînés » en plus de faire connaître l’ensemble des ressources disponibles sur le territoire.