Les pneus hors d’usage

Par Mario Laquerre, coordonnateur GMR

Au Québec, plus de 8 millions de pneus hors d’usage sont générés annuellement ce qui représente un peu plus d’un pneu par citoyen. De ce nombre, environ 1 million est destiné au réemploi, à la revente au Québec ou à l’exportation et environ 7 millions sont récupérés aux fins de remoulage, de recyclage ou de valorisation.

Pourquoi tant de pneus? Premièrement, il y a plus de 4,5 millions de véhicules de promenade ou de camions légers en circulation sur les routes de la province. Aussi, il y a l’obligation d’utiliser des pneus d’hiver entre le 15 décembre et le 15 mars. À noter qu’à partir de 2019, les automobilistes québécois devront faire installer leurs pneumatiques hivernaux au plus tard le 1er décembre

Que faire avec NOS VIEUX PNEUS?

La solution la plus facile est de les retourner à votre garagiste. Vous pouvez aussi les acheminer gratuitement à l’écocentre s’ils ne sont pas sur des jantes sinon des frais de 15$ s’appliquent.

Les pneus usagés seront alors cueillis par un transporteur accrédité et acheminés à un centre de recyclage autorisé le tout sans frais. Depuis 1993, un droit environnemental de 3$ pour chaque pneu neuf acheté est perçu au Québec. Avec ces fonds, RECYC-QUÉBEC finance le transport et le recyclage de tous les pneus usagés. Résultat pour le citoyen ou le garagiste : aucun frais outre ceux perçus lors de l’achat.

Selon RECYC-QUÉBEC, nous sommes la province canadienne la plus performante sur le plan économique dans le domaine de la gestion des pneus hors d’usage. Que font-ils avec? Les pneus sont transformés en une panoplie de produits : tapis de dynamitage, tapis d’étable ou revêtements de sol, surfaces sportives, etc.

Bonne lecture et à la semaine prochaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *