Par Marie-Christine Filteau, coordonnatrice GMR

Nous trions les matières recyclables depuis maintenant plusieurs années, mais on se questionne encore sur exactement ce qui va dans le bac de récupération (bac bleu).
Dans notre consommation au quotidien, beaucoup de contenants et d’emballages sont fabriqués à partir de plusieurs types de plastique. Et le recyclage peut devenir mélangeant.

 

 

Voici un rappel des matières plastiques qui vont dans le bac :

  • Bouteilles, contenants et emballages de produits alimentaires, de boissons, de cosmétiques, de produits d’hygiène personnelle et d’entretien ménager identifiés par les numéros 1, 2, 3, 4, 5 et 7;
  • Bouchons et couvercles de plastique;
  • Sacs et pellicules plastique d’emballage qui s’étirent.

Concernant les sacs de plastique, il est aussi important de savoir que….
Certains sacs sont identifiés comme oxobiodégradables ou dégradables. Ils sont faits de plastique conventionnel auquel on a ajouté un additif. Cet additif est un contaminant pour le recyclage, alors il ne faut pas les mettre ni dans le bac bleu, ni dans le bac brun. Cependant, les sacs oxobiodégradables ou dégradables font de bons sacs poubelles en deuxième vie !

Dans le bac: Ça va où?
Les pots de yogourt individuels en plastique : il s’agit de plastique #6, donc non recyclable!

*** NOUVEAU – NOUVEAU – NOUVEAU ***
La MRC de Joliette a maintenant sa page facebook. Nous y mettrons régulièrement des conseils et informations pratiques sur la gestion des matières résiduelles !! Allez la consulter !!

Bonne lecture et à la semaine prochaine !

Par Marie-Christine Filteau, coordonnatrice GMR

 

Nous trions les matières recyclables depuis maintenant plusieurs années, mais on se questionne encore sur qu’est-ce qui va exactement dans le bac de récupération (bac bleu).

 

 

 

Pour le papier et le carton, voici un rappel des matières qui vont dans le bac :

  • Journaux, circulaires, catalogues, revues et magazines
  • Feuilles de papier (même avec agrafe) et enveloppes
  • Boîtes de céréales, d’aliments surgelés, de savon à lessive, de chaussures, tubes et rouleaux de cartons, etc.
  • Boîtes de carton aplaties
  • Verres à café
  • Rouleaux de carton
  • Chemises de classement
  • Sacs de papier
  • Annuaires
  • Cartons de lait et de jus à pignon
  • Contenants aseptiques (ex. : contenants de type Tetra Pak)
  • Cartons d’œufs
  • Sacs de papier brun d’épicerie
  • Encarts promotionnels
  • Factures
  • Billets de loterie

Il est aussi important de savoir que….
Pour ne pas contaminer les autres papiers et cartons, il est important de ne pas récupérer le papier et le carton imbibés de gras. Dans ce cas, vous pouvez les déposer dans votre bac brun.
Les papiers tels que le papier ciré, les autocollants, le papier peint, le papier photographique, le papier d’emballage métallisé, les enveloppes matelassées et des objets constitués de plusieurs matières (exemple : les cartables) ne sont pas recyclables.

Dans le bac: Ça va où?
Sac ciré à l’intérieur des boîtes de céréales; dans le bac noir!

Bonne lecture et à la semaine prochaine !

Par Marie-Christine Filteau, coordonnatrice GMR

Dès le mois d’avril, votre bac brun sera de nouveau collecté à chaque semaine et ce, jusqu’au mois de novembre. Si jamais vous avez perdu l’habitude de trier vos restants de table avec l’hiver, c’est le temps de recommencer. Dès que la température le permettra, vous pouvez également y mettre vos résidus de jardin et votre gazon.

Voici un petit rappel de la liste des matières acceptées et refusées pour la collecte des matières organiques :

 

Matières acceptées

  • Tout aliment cru ou cuit
  • Fruits, légumes et leurs pelures
  • Produits laitiers solides
  • Viandes, volailles, poissons et fruits de mer
  • Pains, pâtes alimentaires, riz, céréales
  • Café moulu et filtre, sachets de thé et d’infusions
  • Coquilles d’oeuf, noix et écales d’arachides
  • Nourriture d’animaux domestiques
  • Gâteaux, pâtisseries, muffins, bonbons
  • Papier et carton souillés
  • Fleurs, plantes, gazon, foin, paille
  • Feuilles d’arbres, aiguilles de conifères
  • Sciure et copeaux de bois
  • Os (petits, volailles)
  • Mouchoir, essuie tout

Matières refusées

  • Mauvaises herbes montées en graine ou rampantes
  • Bois, bûches et arbustes
  • Cendre de bois
  • Chaux
  • Briquettes de barbecue
  • Os (gros, carcasse d’animaux)
  • Produits laitiers en liquide
  • Excréments (chats, chiens et humains)
  • Poussière d’aspirateur
  • Matériaux contaminés par des pesticides
  • Boîtes de repas pour emporter non-triées
  • Coquilles d’huîtres et moules
  • Cheveux et poils d’animaux
  • Produits dangereux (RDD, bois traité)

 

Dans le bac: Ça va où?
Essuie tout avec produit nettoyant, dans le bac noir! C’est que le produit nettoyant contamine le compost.

Bonne lecture et à la semaine prochaine !

Par Marie-Christine Filteau, coordonnatrice GMR

Dès le mois d’avril, votre bac brun sera de nouveau collecté à chaque semaine et ce, jusqu’au mois de novembre. Si jamais vous avez perdu l’habitude de trier vos restants de table avec l’hiver, c’est le temps de recommencer. Dès que la température le permettra, vous pouvez également y mettre vos résidus de jardin et votre gazon. Pour la liste complète des matières acceptées et refusées, veuillez consulter notre site internet (http://mrcjoliette.qc.ca ) .

 

 

Sac de plastique
Si vous souhaitez utiliser des sacs de plastique avec votre petit bac de cuisine, il est important d’utiliser des sacs compostables. Pour vous aider à les identifier, voici les logos que vous pouvez retrouver sur le marché :

        

N’utilisez pas les sacs de plastique donnés dans les commerces, ces sacs sont généralement recyclables (bac bleu), mais jamais compostables. Ils deviennent donc un contaminant au site de compostage.
Certains de ces sacs sont identifiés comme oxobiodégradables ou dégradables. Ils sont faits de plastique conventionnel auquel on a ajouté un additif. Cet additif est un contaminant pour le compost, ainsi que pour le recyclage. Cependant, les sacs oxobiodégradables ou dégradables font de bons sacs poubelles en deuxième vie.

Bonne lecture et à la semaine prochaine !

Par Marie-Christine Filteau, coordonnatrice GMR

C’est le printemps!!
Même si la neige est encore présente, le grand ménage du printemps est à nos portes !

Voici un petit rappel du fonctionnement de l’écocentre et du changement d’horaire dès le 1er avril.

Horaire

  • 1er avril au 31 octobre, du lundi au samedi de 9 h à 16 h 30
  • 1er novembre au 31 mars, les vendredis et samedis de 9 h à 16 h 30

Instructions
Le citoyen doit trier obligatoirement les matières dans les conteneurs appropriés sinon des frais seront exigés.
Le nombre de visites permises, par adresse civique ou unité d’occupation, est limité à huit par année. À chaque visite, le citoyen ne doit pas déposer plus de deux verges cubes (1,5 mètre cube). Les volumes et visites excédentaires seront facturés au taux en vigueur affiché. Notons que ces limites ne sont pas applicables aux résidus domestiques dangereux (RDD).
Seuls les camions de type « pick-up », les automobiles avec remorque et les fourgonnettes sont autorisés. Les camions commerciaux, les remorques à benne basculante, les camions de six, huit et dix roues ainsi que les tracteurs de ferme sont refusés.

Dans le bac; Ça va où?
Je possède un vieux réfrigérateur et je désire m’en départir de façon écologique? Je vais le porter à l’écocentre.Vous ne pouvez pas mettre aux ordures un appareil de réfrigération sans avoir fait enlever les réfrigérants aux halocarbures par un technicien certifié. C’est la Loi.

Bonne lecture et à la semaine prochaine !

Par Marie-Christine Filteau, coordonnatrice GMR

Certains produits de votre quotidien sont entièrement recyclés, mais ils ne vont ni dans votre bac de recyclage (bac bleu) et encore moins dans votre bac à déchets.
Ces produits imposent une gestion particulière pour leur récupération et leur recyclage. C’est pourquoi le gouvernement a imposé que les entreprises qui mettent en marché ces produits organisent des points de collecte officiels afin d’en assurer le tri et le recyclage adéquatement.

 

 

Quels sont ces produits et les associations qui organisent leur recyclage ?

  • Produits électroniques : Association pour le recyclage des produits électroniques du Québec (ARPE)
  • Lampes au mercure : Association pour la Gestion Responsable des Produits (AGRP) (RecycFluo)
  • Piles : Appel à recycler
  • Peinture : Société québécoise de gestion écologique de la peinture (Éco-peinture)
  • Huiles usagées : Société de gestion des huiles usagés (SOGHU)

Où disposer de ces produits ?
Votre écocentre est un point de dépôt officiel, mais il existe, par produit, une multitude de points de dépôt officiel autres. Pour les connaître, je vous invite à consulter le site internet de chaque association de récupération des produits.

Dans le bac: Ça va où?
Une boîte de carton (pizza) souillée par du gras alimentaire; le bac brun !

Bonne lecture et à la semaine prochaine !

Une relâche écoresponsable!

Par Marie-Christine Filteau, coordonnatrice GMR

La semaine de relâche est souvent synonyme de sorties et d’activités extérieures. Quand notre routine change, nous avons un peu plus tendance à oublier nos bonnes habitudes écoresponsables.
Voici quelques trucs simples pour diminuer nos impacts environnementaux lors de sorties extérieures :

 

 

 

Tier mes déchets, en tout temps, je le ferai : que vous soyez sur le site d’un festival ou au grand air, on y retrouve de plus en plus de bacs de récupération de matières recyclables et organiques.
Gourde et thermos, j’apporterai;
Tasse à café, je remplirai;
Sac réutilisable, jamais je ne l’oublierai !
Source : Recyc-Québec

Et si vous apportez un lunch, gardez vos bonnes habitudes également ! Utilisez des contenants et des ustensiles réutilisables et privilégiez les gourdes. En plus d’être un lunch écologique, il sera économique !

Dans le bac: Ça va où?
Vos restants de lunch : dans le bac brun!
La collecte des matières organiques se poursuit en hiver une fois par mois, utilisez-la !!

Bonne lecture et à la semaine prochaine !

Équipements sportifs

Par Marie-Christine Filteau, coordonnatrice GMR

Doucement, l’hiver laissera la place à des activités plus printanières.
Que faire avec les patins, le casque ou les skis trop petits ?
Saviez-vous que certains commerces se spécialisent dans le réemploi et la revente d’équipements sportifs usagés. En plus de faire des économies, vous faites un geste écologique. Ils existent quelques commerçants de ce genre dans la région de Lanaudière.
Si vous souhaitez le faire vous-mêmes, il existe des sites Internet dédiés à la revente de matériels usagés.

 

Les impôts :
La saison des impôts débute. C’est souvent le temps de faire un grand ménage de nos papiers personnels.
Pour faciliter les opérations au centre de tri, il est conseillé de disposer de vos papiers déchiquetés dans des sacs de plastique fermés avant de les déposer dans le bac de recyclage.

Dans le bac: Ça va où? 
Une clé USB  : dans un point de dépôt officiel de l’Association pour le recyclage des produits électroniques.

Bonne lecture et à la semaine prochaine !

Objets d’hiver brisés

Par Marie-Christine Filteau, coordonnatrice GMR

Nous sommes en plein cœur de l’hiver, les tempêtes de neige s’accumulent et nous collectionnons les épisodes de verglas. Dans ce contexte, il y a sûrement eu quelques bris de vos objets hivernaux incontournables ?

Mais que faire avec ces objets brisés?
Dans le cas du balai à neige, d’un grattoir ou encore d’une pelle brisés : malheureusement, ces objets vont à la poubelle. Ils ne sont pas acceptés dans le recyclage, ni à l’écocentre, même si c’est majoritairement fabriqué à partir de plastique, car seuls les plastiques 1-2-3-4-5-7 provenant de contenants et d’emballage sont acceptés dans le bac de recyclage. C’est la même conclusion pour les traîneaux de plastique pour enfants qui sont brisés.Dans le cas du bâton de hockey brisé : il est accepté à l’écocentre, il y sera récupéré.En l’absence de solution pour le recyclage de ces matières, vaut mieux se procurer des objets de meilleure qualité qui pourront durer plus longtemps.

Ça va où?
Le papier parchemin que l’on utilise sur nos plaques à biscuits : dans le bac brun!
La collecte des matières organiques se poursuit en hiver une fois par mois, utilisez-la !!

Bonne lecture et à la semaine prochaine !

Par Marie-Christine Filteau, coordonnatrice GMR

La Saint-Valentin est l’occasion d’offrir à ceux que l’on aime des fleurs, du chocolat ou des bijoux.
Comment mieux gérer les résidus qui accompagnent ces cadeaux.
La grande majorité du temps, l’emballage des fleurs est non-recyclable.

Un petit truc pour le savoir : si votre matière plastique s’étire, c’est qu’elle est recyclable, autrement, l’emballage des fleurs va à la poubelle.

Une fois les fleurs fanées, celles-ci sont compostables. La collecte des matières organiques ne passe qu’une fois par mois les mois d’hiver et même si le contenu de votre bac brun gèle, n’hésitez pas à consulter l’horaire de votre municipalité pour y participer !
Et pourquoi innover en offrant une plante, celle-ci est plus durable et dans la majorité des cas, elle a nécessité moins d’énergie à produire qu’une fleur.
Et pour le chocolat ? Vous pouvez profiter de l’occasion pour encourager les chocolateries locales et apporter votre propre petit pot d’emballage à chocolat. Autrement, assurez-vous que votre emballage est recyclable avant de le mettre au bac de recyclage.

Dans le bac: Ça va où?
Un emballage à chocolat identifié comme du plastique numéro 1 : dans le bac bleu!

Bonne lecture et à la semaine prochaine !