Circuits urbains
#1 : Notre-Dame-des-Prairies, #2 : Saint-Charles-Borromée, #3 et #4 : Joliette

JOLIETTE, le 17 mai 2018 – La MRC de Joliette désire rappeler à tous les usagers des circuits urbains (#1, #2, #3 et #4) qu’ils ont jusqu’au 31 mai pour utiliser les titres de transport chargés sur leur carte à puce. Après cette date, seuls les billets papier seront acceptés dans ces quatre circuits.

Les personnes qui le désirent peuvent procéder au remplacement des titres électroniques par des billets de papier. Elles n’ont qu’à se rendre au terminus situé au 942, rue Saint-Louis avec leur carte à puce et demander le changement. Ce service sera disponible uniquement jusqu’au 31 août 2018.

Les billets de papier ainsi que les titres de transport mensuels sont disponibles dans les points de vente habituels. Les personnes désirant bénéficier du tarif réduit doivent conserver leur carte d’identité émise par la MRC (ou la CTJM) et la présenter au moment de l’achat des titres, mais aussi lors de leur embarquement.

Pour connaitre les points de vente, les horaires des circuits et obtenir plus d’informations sur la Division transport de la MRC de Joliette, vous pouvez consulter les sites Internet www.pensebus.com ou www.mrcjoliette.qc.ca. Il est également possible de parler à une ou un agent du service à la clientèle en composant le 450 759-5133.

La MRC de Joliette a créé la Division transport en juin 2017. Pôle régional, la MRC de Joliette offre un milieu de vie prospère et innovant, constituant un écosystème stratégique au cœur de Lanaudière.

Par Marie-Christine Filteau, coordonnatrice GMR

Le temps plus doux arrive, voilà l’occasion idéale de faire un grand ménage et surtout nous pouvons enfin ranger nos vêtements d’hiver.
Et la grande question demeure…on fait quoi avec tous les vêtements et autres textiles qui ne servent plus ou abîmés ?
Savez-vous que, selon RECYC-QUÉBEC, un québécois se procurerait, en moyenne, 27 kg de vêtements et de textiles de maison annuellement ? Au Québec, cela représente près de 200 000 tonnes annuellement.

 

Mais quoi faire avec nos vieux vêtements ?
Premièrement, privilégier la réparation. On peut trouver une couturière qui raccommodera un accroc dans un vêtement. De plus, un cordonnier réparera les chaussures, bottes ou sacs à main.
Aussi, si on ne porte plus le vêtement, votre comptoir vestimentaire local acceptera votre don. Des cloches de récupération sont placées un peu partout mais il est toujours préférable de se rendre au comptoir en personne. Les préposés pourront vous informer sur ce qui est acceptable ou non.
Vous pouvez également vendre vos vêtements à moindre prix sur les sites internet de revente.
Finalement, un vêtement inutilisable peut toujours servir de chiffon. Pourquoi acheter des rouleaux d’essuie-tout alors qu’un vieux chandail en coton fait aussi bien l’affaire ?

Et les cintres CA VA OÙ ?
À l’écocentre. En effet, on ne doit pas déposer les cintres au recyclage car ils bloqueraient la ligne de tri avec leurs crochets…

Bonne lecture et à la semaine prochaine !

Par Marie-Christine Filteau, coordonnatrice GMR

Saviez-vous que vos ampoules DEL et autres tubes fluorescents font partie intégrante des matières visées par la responsabilité élargie des producteurs?
La responsabilité élargie des producteurs : c’est quoi ça ?
Certains produits de votre quotidien sont entièrement recyclés, mais ils ne vont ni dans votre bac de recyclage (bac bleu) et encore moins dans votre bac à déchets. Ces produits imposent une gestion particulière pour leur récupération et leur recyclage. C’est pourquoi le gouvernement a imposé que les entreprises qui mettent en marché ces produits organisent des points de collecte officiels afin d’en assurer le tri et le recyclage adéquatement.

Pour les ampoules DEL et autres fluorescents…
Les ampoules DEL, les tubes fluorescents et les lampes fluocompactes sont visés par le programme. C’est l’organisme Recycfluo qui met en œuvre les programmes de récupération de ces matières partout au Québec.
Pour trouver un point de dépôt, il faut consulter leur site : www.recycfluo.ca/fr/

Et pourquoi les ampoules DEL et les tubes fluorescents sont des résidus domestique dangereux (RDD) ?
Les ampoules DEL et autres tubes fluorescents, même si plus écologique au niveau de la durabilité, sont fabriqués avec des métaux lourds, notamment le mercure, qui sont réactifs et corrosifs. C’est pour cette raison qu’ils ne vont ni dans le bac de recyclage, ni dans le bac à déchet, car lorsqu’ils sont enfouis, ils deviennent un contaminant considérable pour l’environnement.

Et les ampoules classiques avec filament : on fait quoi et pourquoi ?
Il n’existe pas de filière de recyclage pour les ampoules classiques, car le verre n’est pas le même type de verre accepté que dans le bac bleu. Elles ne contiennent pas non plus de résidus domestiques dangereux. La seule option possible pour ces ampoules, c’est le bac à déchet.

Bonne lecture et à la semaine prochaine !

JOLIETTE, le 8 mai 2018 – Les citoyennes et citoyens de Saint-Thomas, âgés de 55 ans et plus, sont attendus le 25 mai prochain, de 10 h à 11 h 30, à la salle Saint-Joseph (854, rue Principale) pour assister à la conférence intitulée « Lâcher prise en vieillissant ». Cette conférence est offerte par le comité vieillir en demeurant dans sa communauté rurale (VDSC) de la municipalité de Saint-Thomas, comité chapeauté par la MRC de Joliette.

La conférence sera animée par Mme Lynn Lamoureux, thérapeute intervenante psychosociale du Centre d’éducation psychologique TER. Elle explique que durant la conférence, « les participants exploreront des éléments liés à notre incapacité à lâcher prise, telle que la culpabilité, afin de prendre conscience que ce ne sont pas les événements vécus qui causent les émotions, mais bien notre manière de les percevoir. Ils découvriront que l’identification des pensées irréalistes et leurs recadrages amènent très souvent une diminution, voire la disparition, des émotions désagréables. » En d’autres mots, une conférence qui outille les participants pour que ceux-ci voient la vie autrement!

Le comité VDSC de Crabtree a eu la chance de recevoir la conférence le 2 mai dernier. Plus d’une soixantaine de personnes y ont assisté. Beaucoup de témoignages positifs en sont ressortis. « Très intéressant, j’aimerais qu’il en ait plus souvent des conférences comme ça, c’est valorisant! » explique une personne de l’assistance.

Les gens qui désireraient assister à la conférence du 25 mai à Saint-Thomas doivent s’inscrire d’ici le 17 mai prochain auprès de la Municipalité au 450 759-3405 poste 228. La participation à la conférence est gratuite pour les personnes résidant à Saint-Thomas. Pour les personnes qui désireraient prolonger la discussion, un dîner de la rôtisserie de Joliette au coût de 5 $, peut aussi être réservé.

Le Service Vieillir en demeurant dans sa communauté rurale de la MRC de Joliette touche les sept municipalités rurales de son territoire. Les différents comités présentent régulièrement des activités d’information et de sensibilisation sur des sujets touchant principalement les personnes âgées. L’agenda complet des activités se retrouve sur le site Internet de la MRC au www.mrcjoliette.qc.ca.

Quoi faire avec vos piles?

Par Marie-Christine Filteau, coordonnatrice GMR

Saviez-vous que vos piles font parties des matières visées par la responsabilité élargies des producteurs?
La responsabilité élargie des producteurs : c’est quoi ça ?
Certains produits de votre quotidien sont entièrement recyclés, mais ils ne vont ni dans votre bac de recyclage (bac bleu) et encore moins dans votre bac à déchets. Ces produits imposent une gestion particulière pour leur récupération et leur recyclage. C’est pourquoi le gouvernement a imposé que les entreprises qui mettent en marché ces produits organisent des points de collecte officiels afin d’en assurer le tri et le recyclage adéquatement.

Pour les piles…
Les piles rechargeables et non-rechargeables sont visées par le programme. C’est l’organisme Appel à Recycler Canada Inc qui met en œuvre les programmes de récupération des piles partout au Québec à l’exception d’IKÉA qui a son propre programme de récupération des piles.
Pour trouver un point de dépôt, il faut consulter leur site : www.appelarecycler.ca .
Pour faciliter la récupération, la MRC de Joliette a également instauré un réseau d’un peu plus de 70 points de collecte des piles usées. Les collecteurs de piles sont installés dans plusieurs écoles, quelques édifices municipaux, ainsi que quelques commerces de la MRC.

Et pourquoi les piles sont un résidu domestique dangereux (RDD) ?
Les piles sont fabriquées avec des métaux lourds (mercure, plomb, cadmium, nickel, zinc) qui sont réactifs et corrosifs et lorsqu’ils sont enfouis, deviennent un contaminant considérable pour l’environnement.

Bonne lecture et à la semaine prochaine !

JOLIETTE, le 25 avril 2018 – La conférence sur les directives médicales anticipées (DMA) présentée le 25 avril dernier par le comité vieillir en demeurant dans sa communauté rurale (VDSC) de la municipalité de Saint-Ambroise-de-Kildare, chapeauté par la MRC de Joliette, a connu un franc succès. Ce sont 77 personnes qui se sont présentées à la salle communautaire pour entendre maitre Anne-Marie Lachapelle, notaire de la firme Gagnon, Cantin, Lachapelle et associés de Joliette, parler des différentes notions liées aux DMA. La salle était pleine, le public attentif et la conférencière fort intéressante.

Les DMA sont un « écrit par lequel vous exprimez à l’avance votre acceptation ou votre refus de recevoir certains soins dans des situations cliniques précises. Ainsi, dans l’éventualité où vous ne seriez plus apte à consentir à des soins, les professionnels de la santé auraient l’obligation de respecter vos directives. (Chambre des notaires du Québec) » Il était donc important pour le comité d’informer les personnes aînées sur le sujet.

Les personnes intéressées s’inscrivaient auprès du Service des loisirs de la Municipalité. À la suite de la conférence, les participants demeuraient sur place pour échanger entre eux autour d’un dîner, un délicieux repas de poulet de la Rôtisserie Joliette offert par le comité VDSC de Saint-Ambroise-de-Kildare. L’activité était entièrement gratuite pour tous les participantes et participants résidant à Saint-Ambroise-de-Kildare.

Le Service Vieillir en demeurant dans sa communauté rurale de la MRC de Joliette touche les sept municipalités rurales de son territoire. Les différents comités présentent régulièrement des activités d’information et de sensibilisation sur des sujets touchant principalement les personnes âgées. D’ailleurs, la même conférence sera aussi présentée le 2 mai prochain à Saint-Paul. L’agenda complet des activités se retrouve sur le site Internet de la MRC au www.mrcjoliette.qc.ca.

Par Marie-Christine Filteau, coordonnatrice GMR

Nous trions les matières recyclables depuis maintenant plusieurs années, mais on se questionne encore sur ce qui va dans le bac de récupération (bac bleu).
Dans notre consommation au quotidien, quels sont les contenants de verre qui vont dans le bac?
Les bouteilles ou contenants de verre, cassés ou non, peu importe leur couleur.

Concernant les contenants de verre, il est aussi important de savoir que….
La vaisselle en verre n’est pas acceptée dans le bac de récupération. Celle-ci va plutôt dans le bac à déchets lorsqu’elle se casse ou un organisme de charité lorsqu’elle est encore utilisable.

Le ménage du printemps
Le temps plus doux arrive enfin, vous allez sûrement débuter des travaux ou un grand ménage, les prochaines chroniques vous outilleront dans la gestion de vos matières.

En attendant, vous pouvez consulter la section nos services aux citoyens – gestion des matières résiduelles sur le site internet de la MRC de Joliette (http://mrcjoliette.qc.ca ) ou la nouvelle application mobile de Recyc-Québec Ça va où pour vous guider dans la gestion de vos résidus.

Bonne lecture et à la semaine prochaine !

Nouveaux titres de transport

Questions et réponses

Que sont les nouvelles cartes et les nouveaux billets?
Ce changement de cartes (laissez-passer mensuel) et de billets fait en sorte que les cartes à puce ne seront plus utilisées pour supporter les titres de transport, elles ne sont plus rechargeables. Des billets et des cartes de papier seront dorénavant les titres de transport honorés dans les autobus.

Quels circuits sont ciblés par ce changement?
Les quatre circuits desservant le secteur urbain formé par les villes de Joliette, de Notre-Dame-des-Prairies et par la municipalité de Saint-Charles-Borromée. Ces trajets sont numérotés 1, 2, 3 et 4 et sont de couleur jaune, vert, bleu et rouge.

À partir de quelle date ce changement est-il effectif?
Les nouveaux billets et nouvelles cartes (laissez-passer mensuels) seront obligatoires à partir du 1er juin 2018, mais sont disponibles à partir du 20 avril. Les titres contenus actuellement sur votre carte à puce peuvent être utilisés jusqu’au 31 mai.

Si je n’ai pas le temps de tout utiliser mes billets, est-ce que je perds mes achats?
Vous ne perdez rien! Vous avez jusqu’au 31 août pour échanger vos titres électroniques par des titres de papier.   Ce changement ne peut s’effectuer qu’au terminus de la MRC de Joliette (942, rue Saint-Louis à Joliette). Après cette date, vos titres ne pourront plus être remplacés.

Est-ce que les billets et les laissez-passer mensuels coûtent plus cher?
Les tarifs demeurent les mêmes. Aucune augmentation des tarifs n’est instaurée.

Est-ce que je dois conserver ma carte à puce?
Si vous utilisez le tarif réduit, vous devez conserver votre carte, car elle vous servira de carte d’identité. Si vous utilisez le tarif régulier, vous la conservez le temps d’écouler vos titres de transport électroniques.

Dois-je refaire ma carte d’identité pour le tarif réduit?
Vous conservez votre carte actuelle jusqu’à sa date d’expiration.

Est-ce que des correspondances seront offertes?
Oui. Ces correspondances vous seront remises lorsque vous en ferez la demande au conducteur. Vous pourrez l’utiliser pour le départ suivant, sur un autre trajet que votre trajet de départ. Vous ne pourrez pas l’utiliser à un autre moment.

Dates importantes à retenir

20 avril :
Fin des recharges des cartes à puce.

31 mai :
Dernière journée pour utiliser les titres de transport rechargés sur la carte à puce.

1er juin :
Titres de transport sur papier obligatoire. Aucune carte à puce ne sera acceptée.

31 août :
Dernière journée pour faire remplacer les titres de transport se trouvant sur la carte à puce par des billets de papier.

 

Par Marie-Christine Filteau, coordonnatrice GMR

Nous trions les matières recyclables depuis maintenant plusieurs années, mais on se questionne encore sur exactement ce qui va dans le bac de récupération (bac bleu).
Dans notre consommation au quotidien, beaucoup de contenants et d’emballages sont fabriqués à partir de plusieurs types de plastique. Et le recyclage peut devenir mélangeant.

 

 

Voici un rappel des matières plastiques qui vont dans le bac :

  • Bouteilles, contenants et emballages de produits alimentaires, de boissons, de cosmétiques, de produits d’hygiène personnelle et d’entretien ménager identifiés par les numéros 1, 2, 3, 4, 5 et 7;
  • Bouchons et couvercles de plastique;
  • Sacs et pellicules plastique d’emballage qui s’étirent.

Concernant les sacs de plastique, il est aussi important de savoir que….
Certains sacs sont identifiés comme oxobiodégradables ou dégradables. Ils sont faits de plastique conventionnel auquel on a ajouté un additif. Cet additif est un contaminant pour le recyclage, alors il ne faut pas les mettre ni dans le bac bleu, ni dans le bac brun. Cependant, les sacs oxobiodégradables ou dégradables font de bons sacs poubelles en deuxième vie !

Dans le bac: Ça va où?
Les pots de yogourt individuels en plastique : il s’agit de plastique #6, donc non recyclable!

*** NOUVEAU – NOUVEAU – NOUVEAU ***
La MRC de Joliette a maintenant sa page facebook. Nous y mettrons régulièrement des conseils et informations pratiques sur la gestion des matières résiduelles !! Allez la consulter !!

Bonne lecture et à la semaine prochaine !

JOLIETTE, le 12 avril 2018 – La MRC de Joliette annonce que de nouveaux billets et de nouvelles cartes mensuelles seront désormais utilisés pour les quatre circuits urbains (anciennement CTJM). Ces nouveaux titres de transport seront en vente dès le 20 avril prochain. Les billets pourront être utilisés dès leur achat et le laissez-passer mensuel dès le mois de mai. Il sera alors impossible de recharger les cartes à puce. Quant aux titres électroniques déjà enregistrés sur les cartes, les usagers auront jusqu’au 30 mai pour les utiliser, car à compter du 1er juin, seuls les nouveaux titres seront acceptés.

Les cartes à puces dans les autobus desservant les quatre circuits urbains avaient été implantées en novembre 2012. Malheureusement, force est de constater que, quelques années plus tard, les lecteurs de ces cartes sont devenus difficiles à entretenir, maintenir fonctionnels et en mesure de prélever le titre de transport nécessaire sur les cartes. Il en résulte donc un manque à gagner assez important pour l’organisation, montant que l’on estime à environ 54 000 $ annuellement.

Bien que le service de transport en commun soit un service nécessaire offert à faible coût pour l’utilisateur, il se doit d’être géré de façon optimale puisque ce sont les fonds publics qui en assument le financement. Il est important de comprendre qu’aucune augmentation des tarifs n’accompagne ces changements.

« Nous nous sommes assuré que la décision d’utiliser des billets et des cartes mensuelles à usage unique soit la meilleure qui soit, autant pour la MRC que pour les usagers et les contribuables. De plus, nous sommes confiants que ce changement ne représentera aucun désagrément pour l’usager » ajoute Mme Grenier. La vente de ces nouveaux titres sera faite de la même façon qu’avant, aux mêmes endroits et aux mêmes coûts.

De plus, pour faciliter la transition vers la nouvelle méthode de perception des titres, les cartes à puce contenant des billets achetés en livret de 10 pourront être utilisées durant tout le mois de mai. Bien qu’à compter du 1er juin ces cartes ne seront plus acceptées à bord des autobus, les propriétaires de ces cartes pourront se rendre au terminus situé au 930, rue Saint-Louis et demander à remplacer les titres restants sur leur carte par les nouveaux billets, et ce, sans frais. Ce service sera offert jusqu’au 31 août 2018.

Les quatre circuits urbains offrent jusqu’à 17 départs la semaine et 12 la fin de semaine. Ils permettent de se déplacer partout sur le territoire de Joliette (circuits #3 et #4) en plus des territoires de Notre-Dame-des-Prairies (circuit # 1) et de Saint-Charles-Borromée (circuit #2). Des correspondances sont offertes en tout temps pour une personne désirant effectuer un voyage desservi par deux trajets différents. Pour plus d’informations visitez le site Internet www.pensebus.com.